Cours Mustapha, cours !...

Publié le par Céline à 23h28


Mustapha Bellache et entré dans ma vie doucement déjà. Sa fille Lila avait une ASI, comme moi. Au gré de reportages téléthons, de croisages à différentes rencontres, sans lui avoir vraiment parlé, je situais sa petite famille.
Et puis Mustapha se trouvait inscrit sur notre groupe de discussion sur l'ASI. Et puis un jour, le mail insensé est tombé. Lila, qui était partie pour vivre, Lila n'a pas pu. Lila avait 5 ans, une jolie ptite vie, et puis une nuit entre toutes, la vie déraille, Lila se taille.
Mustapha s'effondre bien sûr, qui ne le ferait pas. Mustapha hurle sa douleur, il la vomit d'une force... Je peux pas vous dire. On en voit des parents désenfantés, et au fil des années, on n'est jamais blasé de la violence de cette douleur. Mais Mustapha, aucun de nous ne pourra l'oublier, on a tellement explosé nos trippes avec lui, on a tellement touché à l'impuissance de nos vies... Et puis petit à petit sa douleur a parlé un peu moins fort, puis on n'a plus du tout entendu Mustapha.

Aujourd'hui Mustapha donne de sacrées nouvelles !
Il s'est mis à courir ce matin à 10h. Il s'arrêtera dans 15000km, dans 14 mois, en Inde. Parce qu'il l'avait promis à Lila, parce que c'est un rêve de 20 ans, parce que courir l'aide à monologuer, mais qu'il fuit la compétition, pour rencontrer des familles de malades autour du monde, aux couleurs du téléthon, et aussi pour boire un thé au jasmin à Bombay. 3,5kg de strict minimum sur le dos, et des semelles top niveau, le souvenir de Lila et des gens qu'il aime il n'a besoin de rien d'autre pour avancer.
Ce type est d'une force incroyable, mais ce que j'en retiens c'est sa finesse.
On pourra suivre son avancée sur son blog http://www.tv5000.org/blog/ et je pense que ça vaudra le détour.

On peut discuter de plein de chose, de sa folie. Moi j'aime les gens qui affrontent l'impossible et l'inutile.
On peut aussi avoir une pensé pour femme et enfants qui l'attendront au port... Moi je pense qu'il vaut mieux un père lointain, fort, heureux, dont on peut être fier, qu'un homme présent trop à l'étroit dans ses baskets.

Bon vent Mustapha

 



!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Baluchon 13/07/2008 20:11

"l'impossible et l'inutile", c'est exactement ça... exactement pour des gens comme moi qui voient ça de l'extérieur...Mais pour lui, j'imagine que cette "quête" prend tout son sens...bon vent à lui !

Céline 14/07/2008 23:15


Bien sûr... Mais même vu de l'extérieur, quand je parle d'impossible et d'inutile j'y mets beaucoup de sens...


Isa 09/07/2008 09:25

Admirative comme les autres de son projet, de son courage et de sa force.Les mots sont bien banals pour décrire ou pour commenter une histoire pareille, mais tu as très bien su nous faire partager ce moment d'émotion, le marathon de l'amour paternel.Chapeau Mustapha.

Céline 14/07/2008 23:12


Mais pourquoi tout le monde flippe comme ça qu'il mette pas de chapeau, bien sûr qu'il va prévoir de quoi éviter l'insolation !!! :-)


alex 08/07/2008 13:34

Quelle expédition et quel pari fou, bravO à lui! Je suis les pérégrinations d'un autre phénomène qui réalise le 1er périple en solitaire de 30.000kms autour du globe, réalisé uniquement grâce à la force humaine. Un tour du monde à la force des mollets ! Ses moyens de locomotion : un VTC à terre, et en mer, une embarcation à propulsion humaine. Il est parti de Paris et vient d arriver aux Antilles... http://www.jeangabrielchelala.com/index1.htmlIncrOyable mais vrai! Faudrait qu'on tente aussi un truc! ;)Aciaoalex

Céline 14/07/2008 23:10


Dis donc, le jean gabriel... Tres joli palmares, joli parcours, joli défi... Mais y a un truc que je comprends pas : Comment autant de photos de lui (de qualité, pas possible en autoportrait),
pendant sa traversée en SOLITAIRE ? :-D J'ai cherché, pas trouvé de réponse ! :-)


Richard 04/07/2008 15:15

Le courage dont fait preuve cet homme est admirable et je pèse mes mots. Parce que c'est un courage simple, qui fait ce qu'il a promis, ce qu'il s'est promis, et qu'à son rythme, il avance. Je sens qu'il est capable d'aller jusqu'au bout. Chapeau l'humanité !

Céline 14/07/2008 23:07


Oui je crois que c'est de la "droiture" (entre lui et lui) plus que du courage, et j'aime assez ça...


christine 02/07/2008 18:45

Pour le peu que j'ai couru dans ma vie (et pas seulement pour attraper le bus !), et vivant avec un homme qui vidange sa tête dans ses godasses de jogging, je crois pouvoir comprendre la "quête" de Mustapha. Et puis faire 15000 bornes pour boire un thé au jasmin, c'est grand !Je suivrai son blog avec plaisir.

Céline 14/07/2008 23:05


Sans pouvoir courir, je crois pouvoir imaginer pas trop mal les foutues sensations qu'une telle quêtes peut procurer..