Lundi 29 novembre 1 29 /11 /Nov 21:59

C'est reparti pour un tour, nous voilà en décembre (presque), nous revoilà donc au pied du téléthon.

Je me fends donc d'un petit article, c'est la tradition, vous pouvez vous référer à tous les mois de décembre précédents pour trouver mon avis (peu glorieux) sur l'évènement. A part l'an dernier, j'ai totalement occulté le truc puisque j'étais en plein déménagement, sans internet ni télé (enfin si, mais juste arte).

 

Mais cette année, je suis libre comme l'air, toute connectée, et dotée d'un outil supplémentaire : twitter. Alors je me réjouissais de faire un gros livetwit du téléthon, c'est déjà drôle pour n'importe quelle émission à la con, mais là j'en salivais d'avance, j'allais pouvoir faire ma langue de vipère, ça s'annonçait drôle !

 

Et puis en juin je vois ma poto Amandine, qui me glisse "chut, le dis pas mais c'est Juline sur l'affiche du téléthon, c'est elle l'ambassadrice cette année !" Ouaiiis !... Ah ben oui mais non, pas question de cracher sur ma Julinette hein ! Et mon livetwit alors ?! Bon ben finalement ça change rien, je suis juste pour une fois (oui, je l'avoue) assez impatiente que ce téléthon commence. Pour voir miss Juline en action, pour voir Amandine, d'abord clouée de stress, se décoincer et clouer la grande bouche de Sophie Davant, elle m'a promis de ne pas la laisser commettre ses habituelles horreurs ! ^^

 

Donc voilà, si des sujets nécessitent un développement (si vous me soufflez des sujets éventuellement), il y aura peut-être article ici, et sinon ça se passera sur twitter, ben oui faut vivre avec son temps les gens !

 

Alors je vous présente Juline, qui a eu droit au même bordel génétique que moi.

 

 

 

 

Vous découvrirez aussi ce week-end son amour de grand frère, Ewen, sa maman à l'énergie inégalée, inégalable, et son gros dur de papa (bien capable de verser sa petite larme, ou s'évanouir devant une piqure).

 

 

Et puis traditionnellement, j'aime bien vous faire une petite critique du slogan de l'année, en général ça me hérisse de trop de bon sentiments, pitié, courage, blabla. Cette fois c'est plus soft, pas de vrai hérissage, mais j'aime pas trop non plus. Mais je reconnais que d'un point de vu com', c'est habile.

 

affiche_telethon2010.jpg"On a tous raison(s) d'y croire"

C'est pas qu'on nous demande d'y croire, on essaye pas de nous convaincre que quoique ça soit, ah non. On part  justedu postulat qu'on y croit tous, ça, c'est fait ! Et pour renforcer le truc direct, pour qu'on ne se débatte pas en protestant "ah non non, pas moi !", on nous tape gentiment dans le dos en nous disant qu'on a RAISON d'y croire (conviction générale, on est dans le droit chemin) et qu'en plus on a des RAISONS d'y croire (arguments rationnel, pas de doute possible). C'est verrouillé, on ne peut pas y échapper, et on est content d'y croire (à quoi déjà ?!...) puisqu'on a raison.

 

Moi j'aime pas trop ce côté verrouillé, je sens comme face à un témoin de Jéovah qui m'assène "Jésus vous aime" : Je crois pas que Jésus existe, mais si on me dit qu'il m'aime, alors c'est pas gentil de pas croire en lui ! On en culpabiliserait presque ! ^^

 

Mais je reconnais, encore une fois, l'habileté de la formule ! ^^

 

Allez, à vendredi Juline !

Par Céline à 22h09
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Souriez !

Au fil des jours

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés