celinextenso

Samedi 16 juin 6 16 /06 /Juin 14:42
Y a des ces nouvelles qui abattent, parce qu'elles ne riment à rien,  parce qu'elles nous feraient renoncer à tout espoir...


Ioana et Charles-Henri, si vous ne les connaissez pas, il n'y a qu'à voir cette vidéo de leur passage chez  Delarue (il a au moins fait ça de bien !). On y voit leur amour au quotidien, qui se prépare, avec toute la douceur possible, à la mort qui menace de venir chercher Io...


Hier matin, l'annonce de la "disparition" de Charles-Henri ne m'a pas lâché, toutes les heures qui ont suivi.  Quelques heures plus tard, l'horreur s'officialisait, c'est bien la mort qui est venu LE chercher. Te prendre ton double, ton soutien inconditionnel.


Comment se relever, une fois de plus, après ça ? On voudrait éviter les "pourquoi", mais on ne peut pas, POURQUOI la vie a le mauvais goût de s'acharner ainsi sur ceux qui ont déjà un genou à terre.

Ioana est ultra courageuse, bien sûr, j'ai confiance en sa force.
Mais pour l'instant petite Io, s'il te plaît, autorise toi à aller mal. Il sera encore temps de sécher tes larmes plus tard.

Dis toi juste qu'on est nombreux à ne plus penser qu'à toi depuis hier...
Tu n'es pas toute seule, malgré cet intolérable vide...


Son blog

Par Céline à 14h54
Ecrire un commentaire - Voir les 14 commentaires
Jeudi 7 juin 4 07 /06 /Juin 22:35

C'est marrant la vie quand même.
On se réveille et puis on se rappelle direct que ça va pas. Alors on chiale un petit coup, un deuxième, on râle, on grogne.
Pis comme ça va pas mieux, on se prend l'apéro. Un gros puisque ça va pas. Alors on a pas les idées trop claires, c'est aussi bien.

Et puis un petit rien, et puis un gros tout. Des retrouvailles en perspective, pas rien.

"JULIIIIIIIIIIIIE SERS MOI UN DEUXIEME"
Un gros.
Mais parce que ça va bien.


:-)


Ca c'est sûr, c'est une sacrée période.
Beaucoup de choses à gérer, ces dernières semaines, d'émotions à contenir, de nouvelles à digérer... Pfffiou il me faudra bien toutes ces vacances pour me remettre d'aplomb... Heureusement qu'il y a aussi du bon dans tout ça. :-)

Par Céline à 22h39
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mercredi 6 juin 3 06 /06 /Juin 23:08
Gloups, cette fois c'est la bonne. Ce matin, j'avais mon dernier DERNIER oral...
Je sais pas si je réalise vraiment. En tous cas ça me rend toute bizarre. Nostalgique.

Ca fait quand même 9 ans que je traîne là bas... :-)

3 ans de psycho, jusqu'à la licence. Rien à redire, le pied. Rencontre dès les premiers mois du petit cercle d'amis qui tient encore bien fort aujourd'hui. Celui qui part en vacances, se serre les coudes quand il y a besoin, vieillit ensemble, même si beaucoup plus loin maintenant...
L'époque où je reprends contact avec la vie, après quelques années entre parenthèses. Tant de choses basiques à réapprendre.
Ensuite maîtrise. Je décide de la faire en 2 ans, parce que c'est une année lourde. Surtout que je prends mon indépendance cette année là, alors il faut bien que je me laisse du temps. ;-) Au bout de 2 ans, j'ai à peine validé la moitié, parce que je fais du sur place, à me demander ce que je fous là. Alors je me réinscris pour la 3ème fois, mais j'opte finalement pour l'arrêt, définitivement, je ne serai pas psy, c'est pas moi. C'est qui moi ? Je vais essayer de trouver une réponse à cette question...

Je quitte donc la fac une première fois. :-)
Bien sûr, je croyais que c'était pour de bon. Soulagée de mon choix, mais pas tranquille pour la suite. Je m'impreigne une dernière fois de ces lieux hantés par autant de bons moments... Je suis triste de partir, ça me manquera. Gorge serrée. En plus il pleut.

L'année sabbatique, c'est pas le pied. Sympathique au début, bien sûr, cette liberté. Mais rapidement, je tourne en rond. Je n'existe plus socialement, je n'ai plus de statut, c'est dur pour le moral. Alors en fin de course, je repars pour la fac. Pas vraiment au pif, mais un peu quand même, je m'inscris en culture-com, la soit-disant section de branleurs, qui s'avère en fait une des plus dures ! :-)
Coup de bol, ça me plaît, beaucoup même ! Ca colle assez bien avec ma toute neuve passion pour l'écriture. Je me repaîs de savoir, juste pour le plaisir. Quelques rencontres aussi, un petit choc à l'arrivée, ils sont si jeunes ! ^^ Finalement, je m'en accomode assez bien, et certaines rôdent encore tous les jeudi soirs chez moi, même si nos cours sont maintenant différents.
Et puis il y a un an seulement, je pose les yeux sur mon binôme. Ah oui, tu existais, si près ? La fac à deux, c'est tellement mieux ! Je ne la vis plus en "je" mais en "on", ça n'a rien à voir.
Cette dernière année a été à la fois la meilleure et la pire de toutes. :-)
Alors je la quitte avec joie et regrets. Regrets de laisser mon binôme continuer tout seul. En bonne mère poule, je suis certaine que je vais culpabiliser l'an prochain "Ah, si j'avais continué avec lui, je lui aurais rappelé de rendre ce truc à temps !". Je me rongerai les sangs, on ne se refait pas. ^^

Ce matin, c'est lui qui était plus ému que moi à la fin de mon oral. Moi je me contentais d'afficher un sourire béat et satisfait. Un peu à côté de la plaque, mais sereine. J'ai à nouveau pris le temps de savourer ces derniers instants sur le campus, vite vite, derniers clichés à jamais. Je connais ces images par coeur, bien sûr, mais bon... :-)
Cette fois, j'ai le sourire aux lèvres, et le soleil donne.

Je ne réalisais pas entièrement pourtant. Il fallait cet article pour enfoncer le clou ! Cette fois c'est bon, j'ai intégré, j'en aurais presque envie de chialer ! (C'est normal, c'est ma routine ces jours-ci, mais pour d'autres raisons) (je vous en parlerai, peut-être, plus tard)

Je voyais ce moment comme un jour clé, vraiment, j'allais passer dans une autre vie, faire des trucs symboliques pour marquer le coup. Je comptais m'y impliquer à fond, vraiment.
Ce "nouveau départ" tombe plutôt mal. D'autres secteurs de ma vie réclament mon attention (non, pas ma santé, arrêtez voir de vous inquiéter pour ma santé, c'est tellement secondaire ! :-)), et je ne sais plus où j'ai bien pu foutre les bases de ma vie. C'est pas super pour construire, des sables mouvants.

Ah ça, c'est une période "clé" ouais...

Mais bon avant tout, c'est les vacances.

Alors on respire. On se fait du bien.

On profite, on se bourre la gueule.

Et tout ira mieux ^^


Le gros chapitre fac se tourne, au suivant !...



Par Céline à 23h15
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Mardi 29 mai 2 29 /05 /Mai 22:36
Pour faire campagne, y en a qui utilisent la radio, la télé, les journaux, le web. Merveilleux outil le web : on a un site, voire un blog, ça c'est la proximité, l'échange direct, le contact.

Eh ben non Valérie Rosso Debord, candidate UMP aux prochaines législatives, elle vient au CONTACT direct, puisqu'elle se vend au porte à porte. Ouais ouais. C'est tout simple, elle sonne elle dit bonjour, se présente. Et puis elle donne son petit tract, et rendez-vous à son meeting.
Fallait y penser.
Avec le nombre de petits vieux (bien à droite qui plus est) de mon immeuble (ah au fait, bonne fête les voisins !), c'est sûr qu'ils auront apprécié la proximité de cette brave dame !

Quand même, ça fait un peu témoins de Jéhovah, j'aime pas trop l'idée que les concierges, qui veillent pourtant au grain, l'aient laissée faire son petit tour ! :-/



N'empêche, petit bug pour la VRP :

- Bonjour mademoiselle, je me présente je suis VRD et je suis candidate à...

Petit blanc, sourire interrogateur, coup d'oeil à sa collègue venue l'accompagner (toujours par deux, comme les vrais quoi), puis "Euh c'est pas vous qu'on a déjà vue... Euh ah non non, c'est parce qu'on est passée plus haut et..."

Hééééé oui mémère, c'est dingue hein, deux handicapées dans un seul immeuble, crois le si tu veux !

Juste une précision, ma voisine à roulettes d'un peu plus haut, elle est petite, elle n'a ni bras ni jambes.
Autant dire que bon, y a pas photo. Autant dire que pour VRD, le fauteuil anihile donc toute image du corps.
Tant mieux pour ma voisine, son petit "manque" est passé inaperçu.
Tant pis pour moi, elle n'a pas admiré mes belles gambettes ! ;-)


EDIT : Ce matin (5 jours après son passage), au pied des boîtes aux lettres, de GROS paquets de tracts de VRD... Y a pas à dire, elle a bien plu aux concierges......... :-/
Par Céline à 22h53
Ecrire un commentaire - Voir les 16 commentaires
Lundi 28 mai 1 28 /05 /Mai 22:46
Il se prépare en coulisse une "république des blogs" à Nancy. C'est à dire une rencontre de blogueurs politiques, pour parler de politique.
Oui mais sauf que là, il paraît que c'est très ouverts à la blogosphère nancéenne, même non-politique, même juste lecteurs. Alors rien que pour ça, pour finir la soirée autour d'un verre par exemple (parce que ça peut être 2 verres aussi ^^), ça me dit bien comme initiative moi !
Vous m'y trouverez. Où ? Quand ? Ah ben ça c'est pas encore défini, peut-être le 7 juin, peut-être pas. A suivre.
je vous mets ci-dessous le mail de Maxime Pisano, qui s'occupe de mettre ça en place.

Toonette, Famille Bellais, Pimousse, et les autres lorrains que j'oublie ou ignore, ça serait sympa de vous y voir !

___

Amies blogueuses, amis blogueurs,

Vous recevez ce mail parce que vous tenez un blog ou parce que vous vous occupez du blog de quelqu'un.
A Paris, Lyon, Nantes, Lille, et même en Suisse, la République des Blogs tient salon, assez fréquemment. Le principe est simple: des blogueurs politiques et leurs lecteurs (qui peuvent également avoir des blogs non-politique) se retrouvent dans un café pour discuter, sympathiser, parler de la blogosphère militante....Cet événement est désormais mensuel à Paris, et même si j'ai l'ambition modeste, je pensais qu'il serait très intéressant de faire un événement de ce genre, surtout à Nancy où la blogosphère se développe beaucoup...
L'accès est ouvert à tous. Pas question, pour ma part, que la discussion se résume au simple fait politique. Aussi, je lance également des invitations à tous ceux qui possèdent des blogs non-politiques, car il est hors de question que l'on se retrouve seulement entre nous :).
J'ai créé une page wiki pour organiser l'événement: http://versac.metawiki.com/Nancy . Elle vous permettra, de façon interactive, de me dire vos disponibilités, critiques etc. Sinon, vous pouvez le faire sur mon propre blog, http://maximepisano.com. Je vous propose pour le moment le 7 juin 2007, sachant que ni le lieu ni la date ne sont définitifs. Toutes les bonnes volontés sont attendues :)
N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements, au 06.23.16.77.83, via mon blog ou par mail.
Faites passer le message à tous les blogueurs que vous connaissez: ils sont bien sûr tous invités.
Merci de répondre le plus rapidement possible.

Amitiés bloguesques,
Maxime Pisano.
Par Céline à 22h54
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Souriez !

Au fil des jours

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés