Lundi 24 juillet 1 24 /07 /Juil 19:44
Quand, éreintée par un parcours du combattant de la consommatrice moyenne (quête de vêtements pas chauds pour avoir pas (trop) chaud, et ventilateur que jamais elle ne trouva (et veste soldée imprévue ^^)), c'est telle une loque que je sortais du monoprix...
Parce que voyez vous, msieurs dames, moi j'avais rien mangé depuis la veille au soir ! Comme je vous le dis ! Si c'est pas honteux de laisser ainsi dépérir des parsonnes dans le besoin, hein ?!

Bref, j'apprécie de voir votre oeil humide à l'évocation de cette Cosette moderne, mais ça va hein, j'avais juste pas faim à midi, merci :-)

Je sortais donc du supermarché, quand l'illumination me frappe. Ptet même bien la grâce divine, ouais. "Léaaa" que je crie discrètement ! Ichigo, si vous préférez. ma collègue blogueuse, collègue nancéenne et même presque collègue de culture com, sauf qu'elle rentre chez les moyens et moi chez les grands. :-)

Bref j'avais promis de passer la voir dans son uniforme immaculé de boulangère chez Paul, puisqu'elle est pour ce boulot presque ma voisine...

Après quelques ratages, enfin je la trouve au poste ! Le temps de cogiter et bafouiller "euuuh j'ai rien à t'acheter, je vais ptet laisser la place, ou bien je te prendrais, euh..."... Et hop, vas-y que je me retrouve avec un petit pain au lard, direct dans la main, sans passer par la case monnaie ! :-D (Euh j'espère que sa boss me lit pas hein... :-)

Alors, affamée, je mors dedans gourmandeusement (oui !), et puis... Non, elle vaut bien un petit article. Alors séance photo de mon bout de pain au lard dans le Saint Seb !



Ichigo, I love yo ! Léa je te revaudrai ça !
(Quelle poète, mon dieu quelle poète je suis !)


Audioblog : ah ben non, on reste calé sur "chanson pour l'auvergnat", c'est parfait ! :-D

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

:-D
Par Céline à 19h50
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Souriez !

Au fil des jours

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés