Ichigo I love yo !

Publié le par Céline à 19h50

Quand, éreintée par un parcours du combattant de la consommatrice moyenne (quête de vêtements pas chauds pour avoir pas (trop) chaud, et ventilateur que jamais elle ne trouva (et veste soldée imprévue ^^)), c'est telle une loque que je sortais du monoprix...
Parce que voyez vous, msieurs dames, moi j'avais rien mangé depuis la veille au soir ! Comme je vous le dis ! Si c'est pas honteux de laisser ainsi dépérir des parsonnes dans le besoin, hein ?!

Bref, j'apprécie de voir votre oeil humide à l'évocation de cette Cosette moderne, mais ça va hein, j'avais juste pas faim à midi, merci :-)

Je sortais donc du supermarché, quand l'illumination me frappe. Ptet même bien la grâce divine, ouais. "Léaaa" que je crie discrètement ! Ichigo, si vous préférez. ma collègue blogueuse, collègue nancéenne et même presque collègue de culture com, sauf qu'elle rentre chez les moyens et moi chez les grands. :-)

Bref j'avais promis de passer la voir dans son uniforme immaculé de boulangère chez Paul, puisqu'elle est pour ce boulot presque ma voisine...

Après quelques ratages, enfin je la trouve au poste ! Le temps de cogiter et bafouiller "euuuh j'ai rien à t'acheter, je vais ptet laisser la place, ou bien je te prendrais, euh..."... Et hop, vas-y que je me retrouve avec un petit pain au lard, direct dans la main, sans passer par la case monnaie ! :-D (Euh j'espère que sa boss me lit pas hein... :-)

Alors, affamée, je mors dedans gourmandeusement (oui !), et puis... Non, elle vaut bien un petit article. Alors séance photo de mon bout de pain au lard dans le Saint Seb !



Ichigo, I love yo ! Léa je te revaudrai ça !
(Quelle poète, mon dieu quelle poète je suis !)


Audioblog : ah ben non, on reste calé sur "chanson pour l'auvergnat", c'est parfait ! :-D

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

:-D

Publié dans celinextenso

Partager cet article

Commenter cet article

minipitou 24/07/2006 21:26

bonsoir j' ai decouvert votre blog il y a quelques jours  et la je me suis dit je reconnais la photo , je l' ai vu sur d'autres blogs : bon je lis ce post et la vous mangez un petit pain en sortant du st seb : et là je m' exclame  ( mon mari dit chut  tu as vu quoi ?? regarde ton  western et oublie moi ) : le st seb , des souvenirs , tellement de souvenirs : j' ai travaillé , vecu a Nancy  en 95 puis 98 et j' ai adoré  : au bout de deux mois j' avais capté les rues   et je me baladais comme une vieille habituée  : j' allais au st seb en tram  et je retournais bosser : le st seb a été mon premier centre commercial geant ( eh oui j' habitais un petit village et une petite ville ensuite ): c 'est une ville qui restera dans mon coeur  et j' espere y retourner bientôt
je vous envie d'y etre même si c'etait tellement loin de ma famille

Céline 24/07/2006 22:13

Hé ben enfin, minipitou, crie pas si fort tu vas réveiller tout le quartier ! :-D Enfin je te comprends, nancy c'est quand même la plus belle ville du mooonde ! ;-)Tu as vu ma photos sur "d'autres blogs" ? Ah ouais, beaucoup d'autres ? :-D (A part Ron je vois pas trop...)

nono 24/07/2006 20:50

Donc, ton pain au lard, tu as juste mordu une fois dedans, et puis tu l'as trimbalé tout le reste de la journée pour pouvoir le photographier et en parler dans ton blog? Quelle abnégation, bravo !
Je crois que ça mérite bien un petit poème en alexandrin. Tu as quatre heures (enfin un peu plus, je passe ramasser les copies demain matin) ;o)))

Céline 24/07/2006 22:30

Non mais attends je crois rêver !C'est quoi c'Nono qui m'donne des dvoirs ?S'il croit que je vais lui céder,Il peut bien aller se faire voir ! ^^Pasque déjà, il dit qui'm'lit,Mais en fait il a rien compris !Nono soit-disant Nancéen,On dirait bien qu'il connait rien.Avec les yeux en face des trous,L'aurait vu la situation,Aussi nette qu'un roudoudou,Il serait moins passé pour un con.Pasque voilà, j'ai été claire !Quand j'ai stoppé le dévorage, Pour une séance photographiage,J'étais encore dans le Saint Séb !Tout nancéen, même passager,Sait tout à fait ce qu'il en est.C'est le paradis du bon pigeon,Qui veut claquer tout son pognon.Alors clic-clac et c'est dans le sac,Et le pain au lard je rattaque ! :-DAlors là moi, je vois pas trop,Qui doit se taper toutes ces corvéesD'alexandrins ou de sonnetsSi ce n'est moi, c'est donc Nono !!! ^^(J'sais qu' c'est pas des alexandrins,Et qu'mes rimes sont assez zinzinsMais tu vas pas ouvrir ta gueuleSinon on r'parle de ton grand oeuvre !!! :-p)