La devinette inoubliable

Publié le par Céline à 14h41

Je suis allée au ciné ce week-end (deux fois même, je vous raconterai, ou pas). Bande-annonces-pub, on rallume un petit coup les lumières et là, HOP. Obligée de ramener ma fraise, j'étale ma science. J'ai eu des cours d'histoire du cinéma dans mon jeune temps d'étudiante, qui comportaient des tas d'anecdotes mi-marrantes mi-passionnantes.

- Hé, vous savez pourquoi ils laissent toujours la lumière allumée avant le début du film ?!

...

Là en général vous calez. Non c'est pas pour mieux trouver le chemin de dame pipi.

C'est là que, fière comme tout, je peux expliquer : "Hé ben c'est parce que, pendant la guerre, les nazis, ils voulaient voir si... enfin y avait les informations juste avant, et les nazis ils voulaient... enfin ça a un rapport avec ça quoI..." :-/

Et à chaque fois j'oublie que j'oublie. Alors je pose ma devinette, et je m'auto-déçois ! Non c'est pas vrai, ce week-end j'ai gardé mon sang froid, et j'ai stoppé net cette étincelle de mon cerveau qui me disait "chouette, comme en cours, je vais pouvoir leur...". D'autant que je leur ai déjà fait le coup, je crois.

Enfin voilà, c'est un truc du genre... :-/

Toi, ex-camarade de ce cours, t'aurais pas une meilleure mémoire que moi ? Tu voudrais pas m'aider à briller à nouveau en société cinématographique ?

Ou mieux, TOI, Régis Latouche ! Je suis certaine que t'es du genre à te googliser, et que tu tomberas un jour sur cette page, REGIS LATOUCHE ! (je multiplie mes chances ^^)
Oui Régis, ton cours m'a marqué à vie, mais tu voudrais pas juste comme ça préciser un peu mes vieux restes ? :-/








     En fait samedi soir on voulait aller voir "Le silence de Lorna". Un peu en retard mais sans plus. Pour des questions d'accessibilité on me fait passer par la sortie et on m'indique "Au fond à droite". Chouette, en fait le film n'est pas encore commencé ! Il met même 1/4h à commencer, ils abusent un peu là. Et puis quand les lumières s'éteignent enfin (parce que quand c'était la guerre, et bien les nazis ils voulaient...), après quelques secondes de doute, on s'échange une grosse grimace... Bon ben puisqu'on est là on va regarder quand même. Et on se tape le navet du siècle. "Be happy". L'histoire d'une trentenaire fofolle, qui prend tout à la rigolade, qu'elle en est agaçante, et qui n'a pas d'histoire.
    On a quand même pu récupérer le droit de revenir voir le film des frères Dardenne le lendemain, beaucoup mieux. Pas un film qui me marquera très longtemps, mais beaucoup mieux, incontestablement !
Allez, be happy les gens ^^

(Même l'affiche est agaçante, argh !)





EDIT : La précision du sieur Latouche dans les commentaires ! ^^
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ninoche 02/09/2008 18:23

owi ! la réponse du pro(f) !!!Merci Monsieur

Céline 02/09/2008 18:40


Ca c'est du blog inter-actif hein ?! Si tu veux t'adresser à dieu ou au père noël, y a moyen qu'ils passent aussi sur ce blog ^^


Régis Latouche 02/09/2008 17:59

Bon sang, c'est bien la peine de se donner sans compter et de suer sang et eau pour lire ça : "genre journal télévisé". Je veux mourir tout de suite ... M'enfuir, changer de ville et de métier ... Bon, je vais faire dans le pédagogique : En ces temps là, les salles de cinéma projetaient le petit film, le film d'actualité et le grand film. Durant les actualités (qui étaient de propagande pendant la guerre), les gens sifflaient, hurlaient, se moquaient des membres du gouvernement comme des occupants. Donc, il fut décidé d'imposer la pénombre et non le noir total hors les deux films afin de pouvoir surveiller les gens ... C'est pourquoi, ce décret étant encore en vigueur, on pratique la pénombre et non le noir pendant les publicités. Cela permet aussi aux gens qui arrivent de ne pas tomber dans les escaliers en renversant leur glace qui, inexorablement, tâchera une robe voisine... Cela vous convient comme explication, mademoiselle ? Bien à toi, toi qui te projete dans ma googlisation ... Régis

Céline 02/09/2008 18:24


Non mais faut pas désespérer Régis !!! J'ai quand même parlé d'anecdotes mi-marrantes mi passionnantes ! Alors pitiéééé continue comme ça ^^

Enfin quand même, si rapidement ? Tu m'épates ! Tu te googlises donc quotidiennement pour être tombé si vite ici ?!

En tous cas merci pour la précision, je sens que je vais retourner au ciné illico pour pouvoir appliquer ! Je l'apprends par coeur, je pense qu'une réponse qui commence par "en ce temps là", ça va
les clouer ! ;-)

Mais sinon, très sincèrement, merci pour ces quelques cours mémorables, c'est trop rare. :-)


hervé 02/09/2008 11:35

Salut Celine, merci pour ton petit commentaire, non je n'ai plus de blog pour l'instant à moi, plus le courage, mais par contre je suis un lecteur assidu, même si je ne mets jamais de commentaire (je pense à un commentaire drôle souvent, mais je ne le mets jamais). Pour le film "Be happy" l'affiche et l'histoire ne me donne vraiment pas envie d'y aller, et tu confirme mes craintes;Bises

Céline 02/09/2008 14:05


Quelle fidélité ^^
Pourquoi tu renonces à écrire tes commentaires ? Tu sais pourtant que ça me fait toujours plaisir !
Contente de te lire, bise ! :-)


Ninoche 01/09/2008 21:32

c'est balot d'avoir raté la bonne porte !! et encore plus balot de commencer à frimer et de pas pouvoir aller plus loin !! mdrrrrBisous !

Céline 02/09/2008 14:03


Non mais je m'améliore !
La deuxième fois j'ai vu le bon film, et j'affine la réponse à ma devinette ! ;-)


christine 01/09/2008 20:00

Au fond à droite, en général, ce sont les toilettes... c'est donc tout à fait normal que le film ait eu un goût de chiottes...PS : à propos de cors aux pieds vs fauteuil : ma chef de service a apparemment fortement hésité ce week-end : elle a failli s'auto-amputer un orteil en se faisant tomber un bloc de couteaux de cuisine sur le pied... comme quoi, le débat reste ouvert ;°DEt oui, je sors tout de suite en courant !!!!!re-PS : il n'y a que sur le blog d'une "handiphobe" autoproclamée que je peux me permettre ce genre de com foireux. Grand et sincère merci à toi.

Céline 01/09/2008 20:42


Au fond du couloir à droite, bon sang mais c'est bien sûr, comment n'a-t-on point senti ce sale relent !!!

Grand et sincère merci de revenir pourrir mon blog avec tes coms à la noix ! ;-)

Et oui, sors en courant, tant que tu le peux en tous cas ! :-p