De l'art d'être pharmacienne

Publié le par Céline à 18h24

(Non je n'ai pas l'intention d'entammer tous mes titres par le lard de...)

Pharmacienne, c'est beaucoup d'études ou je me trompe ?...


Moi : Voilà je voudrai un conseil, j'ai une irritation au niveau de l'aisselle et blah blah blah, est-ce que vous auriez quelque chose à me proposer ?

Elle (essayant de bien cadrer le sujet) : Alors, vous parlez des aisselles, c'est à dire que c'est au niveau des bras ou des cuisses ?

Moi : ... Gneu ?



De deux choses l'une. Soit elle avait un shéma corporel particulièrement défaillant. Soit elle doutait de ma capacité à connaître mon corps et les mots terrrriblement techniques s'y rapportant.

Honnêtement, je ne sais pas ce que je préfèrerai !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christine 01/09/2008 20:14

La vie sexuelle de ta pharmacienne doit être pleine de surprises non ????Ce qui me fait penser à l'un de mes grands moments médicaux : "en quelque sorte, j'ai les lèvres gercées" me suis-je entendu dire... au docteur du secteur des "aisselles du bas"... Ben ouais, ça peut arriver quand on est une femme :-s

Céline 01/09/2008 20:43


Ah, tu avais donc déjà le sens de la formule ^^
(des lèvres gercées, faut arrêter de les manger hein... Jdis ça jdis rien...)


pigeon vole 01/09/2008 10:35

Bizarre.... Dire qu'on est supposé demander conseil aux pharmaciens pour nos petits et moyens bobos. Moi, ça m'inquiète quand même un peu.L'autre jour, ma pharmacienne c'était trompé en me donnant un générique. Heureusement que l'un de ces collègues s'en est rendu compte, quand même : "hé non, fais gaffe c'est pas le générique pour ce médicament-là!".

Céline 01/09/2008 11:03


Oui oui, c'est carrément flippant !... Enfin d'un autre côté elle m'a donné une crème bien efficace quand même (j'avoue que j'en doutais, du coup !)

Ca me rappelle une émission qui était allée tester la compétence des pharmaciens en matière de champignons, puisque c'est à eux qu'on est censé aller demander la toxicité de nos trouvailles.
Le résultat était effrayant, il y avait je crois 80% de conseils erronés ! Pas d'incertitude hein (c'est pas le centre de leur boulot et je peux comprendre qu'ils disent "là je ne suis pas sûr,
dans le doute ne mangez pas"), là c'était "Oulala surtout pas ceux là" pour des rosés basiques, et surtout "oh oui pas de problème bon appétit" pour d'autres absolument mortels...


Isa 01/09/2008 09:45

C'est trop con ce qui t'arrive !!!Enfin cette pharmacienne quand même....T'es sure de ne pas être rebtré dans une boucherie par hasard ?Biz, contente de te lire ici aussi.

Céline 01/09/2008 10:58


Tu crois que ça se mange des aisselles de boeuf toi ? :-)

(Oui mais les aisselles du haut ou les aisselles du bas ?...)


cleanettte 01/09/2008 05:57

Perso je présagerais plus un stupide préjugé de race: personne en fauteuil: problème forcément localisé à la partie visible du handicap.ça se retrouve malheureusement bien trop souvent même chez le personnel médical.

Céline 01/09/2008 10:57


Bien possible aussi !
Voir même handicapée = limitée, mais pas que des mouvements ?
Pas de procès d'intentions hein mais bon... :-)


sarah 01/09/2008 01:05

chocobons ? chocobons ? tu serais pas en train de te payer ma tete toi ? a propos de ma tete, ca fait pas un peu longtemps qu'on la voit dans ton espece de photomaton ?

Céline 01/09/2008 10:57


Roh mais t'aurais rien dit personne n'aurait cherché plus loin hein ^^ J'y peux rien si le mot "pondre" me fait irrémédiablement penser à toi ! :-/

Sinon j'y peux rien moi, si les gens ils veulent pas me montrer leur trombine ! :-(