La frousse...

Publié le par Céline à 22h42

On (Fafa) me refile encore une chaîne. Et encore une fois je suis enquiquinée parce que le thème c'est les peurs, et que j'ai peur de rien. Non mais je vous assure, j'ai rien contre serpents, araignées et autres bestioles (tant que je n'ai pas de différend avec elles, bien sûr), j'aime les orages, je ne crains pas incendies ou noyades, je me fais pas de films quand je suis dans le noir ou seule dans les rues... Nada, désolée.

Bon ok, on peut toujours essayer de gratter le vernis...

Ok, j'ai peur de ne jamais trouver ma voie (professionnelle hein, parce que spirituelle c'est définitivement sans espoir, désolée mamy). En ce moment c'est un vrai tangram dans ma tête. Bien sûr je bossouille toujours pour toutnancy, mais c'est en pointillé et ça a toujours été du provisoire... Alors je ressors tous mes projets passés (sauf fermière et magicienne, quand même ^^), j'examine, je dissèque, je cogite, je fais des listes sur ce que j'aimerais faire, ce que je saurais faire, ce que je pourrais faire... Et j'attends l'illumitation... Et rien n'en ressort. Je vous en parlerai peut-être tout bientôt, on ne sait jamais.

J'ai peur aussi de finir vieille fille. J'essaye d'oublier cette grosse frousse et de positiver donc je ne m'attarderai pas. C'est juste que ces temps ci, pas mal d'anciennes connaissances refont surface et assènent les bonnes nouvelles. « je viens d'accoucher ! » « Je vais être papa ! ». Et mon petit cousin adoré qui se lance à son tour dans l'aventure de rendre nos grands-parents enfin arrières.
Je me réjouis sincèrement sur le coup, et puis après je me regarde le nombril, et je gerbe ce banc des remplaçants dont je ne décolle pas.

J'ai peur de passer pour une sans coeur face à la mort. Je supporte très mal la souffrance des gens que j'aime, mais la mort bon... Je trouve ça presque beau de pouvoir fermer le livre d'une vie. Je suis triste quand la mort est injuste (frappe des enfants) ou quand elle laisse des proches fragiles. Dans les autres cas, j'arrive pas trop à m'attendrir, désolée. Je préfère consacrer mon énergie aux vivants. Mais n'empêche, je me demande moi-même, parfois, si je suis sans coeur ^^

J'ai peur d'oublier des gens. Pas physiquement je veux dire, ça c'est acquis, mais j'ai peur d'oublier que certaines personnes ont fait partie de ma vie. Ca me fait peur parce que ça m'arrive, même pour des assistantes, alors que ça ne remonte qu'à quelques années ! Bon, à l'époque les assistantes duraient moins longtemps, partageaient moins de choses avec moi, mais quand même !!!... Un prénom me revient, « tiens j'ai pas eu quelqu'un qui s'appelait comme ça ?... » puis après une lourde réflexion, ma mémoire s'éclaircit, mais alors très vaguement. Me reviennent en général un visage, et puis un souvenir, pas plus... A mon âge, et surtout si peu de temps après, je trouve ça flippant.

J'ai peur de manquer de conversation. C'est peut-être lié à mon manque d'activité du moment, moins de contenu donc moins à partager, mais je crois que c'est pas seulement ça. J'ai l'impression qu'il y a quelques bases que je ne connais pas. En tête à tête avec quelqu'un de plus ou moins inconnu (non parce qu'avec les amis ça va hein !) j'écluse quelques classiques, et après je croise les doigts pour qu'il soit bavard.

Allez, à vous les bavards, j'ai éclusé mes classiques ! ;-)

Commenter cet article

Florence 07/09/2008 02:28

Moi pareil, avec des inconnus j'ai rien à dire ou presque,j'aimerais bien mais ça sort pas... Si quelqu'un a un remède contre ça...Mais bon, je suis sûre que tout comme moi, tu finis quand même par apprivoiser les gens (ou inversement), et une fois que tu les connais ça va. Donc ne t'en fais pas trop pour ça !Pour l'âme soeur ... "envoie coeur au 8 12 12" ou "amour au 8 22 22" ou je ne sais quoi !

Céline 09/09/2008 12:17


Chouette, ben ça va être beau si on se rencontre ^^


Isa 30/08/2008 10:07

La peur des prises de sang, ça te parles ?Biz Eosine

Céline 31/08/2008 18:15


Mais ça c'est pas pareil, c'est pas une peur, c'est un truc beaucoup plus mécanique... Enfin je sais pas comment te dire, mais j'ai pas peur d'avoir mal, pas peur de manquer de sang, etc, je m'en
fous.
Je me dis juste "et meeerde je vais encore m'évanouir !" :-/


Ninoche 29/08/2008 21:29

Ca me rassure sur mon humour pourri ... ou pas !Bisous Croute !

Céline 31/08/2008 18:13


Je sais pas si ça doit vraiment te rassurer hein ;-)


Ninoche 28/08/2008 16:49

Merci Fafa euuuh Céline pour ce nouvel article :D (moi je chambre ? naaaan pas moyen !)Alors dans la catégorie trouillarde ... J'ai peur des chevaux (oui les geeeentils chevaux que même yen a qui montent dessus et que ça leur plait (pas aux chevaux, aux personnes) ) et peur du feu, de me brûler enfin voilà quoi. Par contre, avec ma guitare à la main, j'ai peur de rien. (mouarf mouarf mouarf)Bisou Céline !

Céline 28/08/2008 22:35


Arrête, j'y ai pensé mais j'ai pas osé la mettre en deezer ^^

Bisous Crapule ! ;-)


christine 28/08/2008 16:15

Bon, pour ce qui me concerne, je vais faire court : j'ai peur des phobies tout en collectionnant les plus classiques type série B : un avion rempli de serpents et d'araignée pris dans un violent orage... ah ah ah.Pour les tiennes, je trouve que la réponse est dans la question : - savoir se taire est une qualité qui attire irrésistiblement les hommes (ne pas oublier de rire bêtement de temps à autre), - n'avoir rien à dire à un mort n'est pas excessivement gênant- savoir écouter t'ouvre la voie royale de toutes les professions psychiatro-psychologico-psychanalytiques- et oublier ses patients est la condition sine qua non de l'exercice desdites pofessions. De quoi te plains-tu ???Accessoirement, mais je sais que ça ne peut répondre à ton questionnement à ce sujet : beaucoup de parents stressés seraient prêts à échanger leur parentalité contre quelques-unes de tes nuits (un enfant, pour des raisons diverses et surtout avariées, bouffe les heures de sommeil de ses parents entre 6 mois avant sa naissance et ses 30 ans... au moins...) [et oui, ça sent le vécu à plein nez... à part que mes niards sont encore relativement loin de la trentaine]Phobiquement vôtre,

Céline 28/08/2008 22:35


Demande leur donc s'ils sont prêts à échanger ! ;-)

(Tu saurais me dire aussi "Estime toi heureuse d'être en fauteuil, parce que c'est dur d'être valide, ça donne des cors aux pieds" ? ;-)))