Octave l'octodon

Publié le par Céline à 18h08

Mon petit épisode fracassant avec la petite fille de l'autre jour m'a rappelé une autre mésaventure. Allez savoir pourquoi, elle fait marrer tout le monde, et quand par hasard on découvre une personne qui ne connaît pas Octave, les copains me disent « Oui Céline, vas-y, raconte Octave !!!! »
Bon... Je vais donc vous parler d'Octave.

Il y a quelques années, une petite soirée de printemps, à la terrasse d'un Quick (oui bon...), avec deux copines. On mange. Jusqu'ici tout va bien, on se prépare à une bonne petite soirée. A une table à côté, un petit couple. Ou plutôt non, un gars et une fille. Ils mangent aussi. (ben quoi, je plante le décor !) La fille a un genre de petit rat dans sa poche, qui pointe son nez dehors. Je me documenterais plus tard, c'était un octodon en fait. Le petit rat sort un peu plus que son nez, trotte sur les genoux de la fille... Et puis se trouve un peu à l'étroit, alors descend faire un tour. On observe son petit manège d'un oeil, il va de table en table, cherchant probablement quelques miettes ici ou là... Et puis il vient vers notre table, tourne un peu, et décide de se poser à l'ombre sous mon fauteuil. Soit. La fille finit par remarquer son absence, on lui fait signe qu'il est sous moi... En même temps on vérifie quand-même... Zut, pas de rat sous mon fauteuil, et on est pourtant sûres qu'il n'en est pas sorti... Bon y a pas 36 solutions, il est monté... Là nos voisins se rapprochent, commencent à s'inquiéter un peu... L'heureuse maîtresse de la bête jette un oeil et aperçoit « Octave ». Elle l'appelle, Octave ne bouge pas. Elle use de tous les petits noms et tout son charme possible, rien à faire. Ils essayent de l'attirer avec des frites, Octave les ignore. Ils le titillent, le poussent à l'aide d'une paille. Pas moyen. Bon, on décide d'attendre un peu qu'Octave ait envie d'aller faire un tour, et on finit nos repas respectifs... On prend notre temps, mais une demi-heure plus tard, je couve toujours Octave, et on a pas spécialement prévu de passer notre soirée ici... Les jeunes reviennent retentent d'amadouer le rat – pardon, l'octodon – toujours décidé à camper sous moi... Et là le gars commence à s'inquiéter, « non parce que quand même, c'est un rongeur non ?! ». La fille confirme « Oui il a bouffé tous les fils de ma gazinière » ! Ah oui quand-même, bon ben Octave t'es gentil, tu ne touches à RIEN !!!

Un quart d'heure plus tard, on en a un peu ras-le-bol de supplier monseigneur Octave...Le gars me dit « avance un peu, ça peut lui faire peur ! » T'es sûr ? Oula... Bon, j'avance un petit coup, juste histoire de faire une petite secousse pour déloger le parasite. Il a été un peu surpris, il bouge un peu. On reprend les négociation, mais il se terre à nouveau. Je roule encore, mais il s'est habitué. Le gars me suggère de bouger plus, plus vite, mais j'ose pas moi ! Alors j'y vais par petits coups, mais bien sûr ça ne sert à rien. Il m'affirme qu'il n'y a pas d'autre solution (le rat n'est pas à lui, mais la fille acquiece sans trop prendre d'initiative).
« Tu vas à fond et tu ne t'arrêtes qu'à l'arbre ! » Gloups. Ca fait 4 ou 5 mètres. Je suis pas très chaude mais tout le monde me dit de le faire.
C'est partiiiiiiiiiiii ! Je fonce ! 1 mètre. 2. Puis 3... Puis un gros Hiiihihihihghhhighiiiiighii + une sensation de frottement contre ma roue ! Je stoppe tout et Octave s'ejecte de mon fauteuil. Il parcourt un mètre et tombe raide.

Gloups :-)

C'est pas moi qu'ai commencé ! :-)


Alors on a encore passé 10mn au Quick, pendant qu'à la table d'à côté, la fille pleurait toutes les larmes de son corps, en tenant Octave dans le creux de ses mains et en essuyant régulièrement le sang qui perlait de son nez. Et implorait son copain : « Mais il est encore chaud ! Il est encore chaud, il est pas mooort hein ?! »... Son copain qui nous regardait limite amusé par l'aventure, mais qui restait assez diplomate avec elle ! :-)
A la table d'à côté, une vieille faisait ses commentaires beaucoup moins discrètement. Je regrette de ne pas m'en souvenir exactement, mais je crois que c'était du genre « Ca fera toujours un rat de moins sur terre » ou encore « Ben regardez y a une poubelle au coin de la rue ».... :-)

Maintenant j'habite près de ce Quick, et j'ai une pensée pour Octave chaque fois que je passe à cet endroit... :-)

Publié dans celinextenso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> Ça ferait presque peur ton histoire, mais c'est assez excellent ! :D <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Chouette nouvel habillage de blog, by the way. ^^et ... troooop chou ta photo que depuis t'as grandi ! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
ça ne me fait pas vraiment rire non plus, mais bon, je pense qu'il faut avoir eu l'occasion d'être en compagnie de ces boules de poils pour se rendre compte à quel point cet article peu mettre en colère. Ok ce n'est pas de ta faute, et c'était totalement irresponsable de la part de cette nana d'emmener son octodon comme ça, mais ce n'est pas une raison pour en rire, franchement...
Répondre
B
ho j'adore les octodons c'est mon rongeur préféré c'est si rare que quelqu'un connaisse :D
Répondre
C
Ravie que tu ne prennes pas mal cet article alors ! Ouf enfin quelqu'un de sensé ! :-D
S
Heureusement qu'il n'y en a qu'une ! Je pense bien qu'elle est unique !Pour la connaître j'ai des lacunes !Deux pareil, ce serait inique !Parce que le cas D, c'est un drôle de K-do ! Bien malin qui saura lui tourner le dosPromis, je te fais un mail pour t'expliquer...ce que j'en sais !
Répondre
C
Olala c'est le club des poètes ici ! :-DBon, ça m'intrigue tout ça, je veux tout savoir hein ! ;-)
S
C'est vraiment trop injuste :'-(Si t'es pas gentile, je t'enverrai un mail de 8 pages au lieu de 10, na !Je viens de lancer un super concours d'octodon dans les brèves, je vous laisse découvrir ^^
Répondre
C
Dis mon Sammy, tu m'écris un mail de 10 (je me contenterais de 8 hein ! :-)), pour m'expliquer le "cas D" ? Je suis larguée dans ce dialogue ! :-)(Oui en fait je suis juste jalouse, j'aime les longs longs longs mails ! :-p)