Mon Chéri

Publié le par Céline à 15h19

Hier, Pâques obligent, les cloches sont passées chez mes grand-parents. Les cloches, c'est plus ce que c'était : une clémentine et deux oeufs en chocolat (un petit d'environ 1cm de haut, et l'autre, dit «gros » devait faire, oh, au moins 4 ou 5cm !). Merci les cloches !

Mais remarquez, j'en aurais pas vraiment voulu plus, j'en rafole pas. Non, moi j'ai passé tout le repas à loucher sur les Mon Chéri que quelqu'un avait gentiment apportés à mon grand-père... Je me suis quand même retenue de baver, ça ne se fait pas chez ces gens-là !


Ah les Mon Chéri et moi !

Notre belle histoire d'amour a commencé l'hiver dernier. Salwa en était au début de son histoire avec son chéri. Ils n'étaient peut-être même pas encore ensemble. Mais le bon Hicham, prêt à tout pour la conquérir, lui a offert une belle boîte de chocolats... Des Ferrero à la noisette (elle n'aimait pas la noisette) et des Mon Chéri (en bonne musulmane, pas une goutte d'alcool)... J'ai beaucoup apprécié le geste de son (futur) chéri !!!

Ainsi commença ma passion. Un par jour, après le repas de midi, avec mon thé ou cappucino... Vous ne le savez peut-être pas, mais c'est tout un art de déguster un Mon Chéri... Il faut commencer par un coin, toujours. Et puis grignotter tout doucement le bord, le faire fondre tout doucement. Quand la paroi est enfin trouée, là ça devient très critique ! Il faut continuer à grignotter le chocolat, tout en aspirant l'exacte dose de liqueur nécessaire. Ni trop ni trop peu. Eviter aussi de trop pencher le Mon Chéri afin de ne pas s'en foutre partout ! Arrivé à la moitié du chocolat, généralement il ne reste plus d'alcool. MAIS !... Il reste encore la cerise ! Alors là on hésite plus, fini les simagrées, on dévore le tout qui se mèle délicieusement dans la bouche...

Et puis on attend le lendemain pour retrouver ce rituel...


A noël j'espérais qu'Hicham offrirait à nouveau des Mon Chéri à Salwa... Mais les tourteraux sont désormais mari et femme, alors malheureusement il commence à connaître ses goûts...

Et bien figurez-vous qu'Hicham à quand même offert une boïte de Mon Chéri... Mais à MOI ! ;-)

Alors les oeufs des cloches, j'en ferais généreusement don à mon frère, et demain je file m'acheter une petite dose de Mon Chéri !...

Publié dans celinextenso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ben ouais, j'suis trop fort :-p
Répondre
C
Arrête de narguer les povs ptis myopathes ! :-D
S
Bon, cela dit, on peut aussi les écraser entre les deux grosses molaires du fond, effet garanti. On n'en perd pas une goutte. Mais Céline aime vivre dangereusement :-DC'est bien écrit en tout cas, ça me fait penser à Delerm père (parce que le fils, celui qui miaule en jouant du piano, non, ça va pas être possible) ; après "La première gorgée de bière", il faudrait peut-être écrire "Le coin du mon chéri"...
Répondre
C
Ah non tu triches, si en plus tu commentes les vieux articles, je dors quand moi ? :-DL'année dernière en cours d'atelier d'écriture on devait écrire un truc à la delerm. Ben j'avais choisi de réécrire ce dévorage du Mon Chéri, donc bien vu ;-)
N
trop cool la degustation je vais me lancer te dirais c comment ok<br /> bisous celine
Répondre
C
ok j'attends ton avis éclairé ! ;-)
C
avec une pub pareille tu devrais recevoir un carton de boîtes de mon chéri !!!
Répondre