Quand la loi de Murphy se vérifie

Publié le par Céline

Vous le savez je crois (!) je fuis mes congénères à 4 roues !
Quand j'ai repris la fac en septembre, ma hantise était d'en retrouver un petit troupeau. Ah, un spécimen en vue... Ouf, un seul. Une seule pour être exacte. Et puis, pas du genre « spécimen » que je fuis, non, pas la mentalité fermée, à part, plutôt sympa. On ne devient pas ultra proches sous pretexte qu'on est « pareil », mais la situation fait qu'on se croise assez souvent, donc on échange quelques mots, quelques questions... J'apprends que si elle ne m'a pas fait fuir comme souvent les handis, c'est qu'elle ne l'est pas depuis longtemps. Il y a un an ou deux seulement qu'on lui a diagnostiqué une sclérose en plaques. Elle est donc en fauteuil, mais garde bon espoir de récupérer et de marcher bientôt. Le temps passe, et puis un soir de février, je la rencontre à un spectacle. Debout ! Génialissime expérience de découvrir quelqu'un sous un autre angle comme ça ! Et puis superbe surprise de voir que son combat l'a remis sur ses pieds ! Les jours passent et une seule béquille devient nécessaire. Je m'émerveille chaque fois que je la re-découvre debout !
Le deuxième semestre s'entame, nos emplois du temps sont différents, on se croise moins. M'enfin quand même, là je trouve que ça fait longtemps que je ne l'ai pas vue, 2 ou 3 semaines... Alors aujourd'hui je me décide à prendre de ses nouvelles par une de ses amies... Et voilà, la belle Elise nouvellement bipède vient se prendre une nouvelle crise dans la gueule, elle a perdu la vue, traitement de choc de cortisone et y a plus qu'à attendre, et croiser les doigts pour que la vie, le hasard, son corps, le destin, la maladie (ou je ne sais qui) décide si elle aura le droit de récupérer ce qui lui a été fauché...

Une fois de plus, la maladie décide où, quand, quoi, comment.

Je ne comprends pas trop quand on me dit « ça fait du bien d'être à ton contact, ça nous fait relativiser nos petits bobos, profiter de la chance qu'on a ». Mais finalement c'est la même chose qui se produit pour moi, là. D'un côté la rage pour elle de se faire démolir son château de cartes dès qu'il commence à reprendre de l'ampleur. Et puis la chance que j'ai de savoir que (sauf accident, qui peut savoir ?!) la semaine prochaine, les mois prochains, je sais à peu près à quoi m'en tenir. Je peux envisager mes exams sans stress (enfin sans stress supplémentaire !), je peux prévoir mes vacances d' été sans me demander si d'ici là je serais alitée, sous respirateur, si je verrais les paysages, si je pourrais me baigner, si je serais trop shootée par les traitements...
On a souvent l'impression de se laisser diriger par la vie, par des contraintes, de ne pas savoir de quoi demain sera fait...
Mais là on relativise... Alors on en profite et on va s'atteler à plein de projets aussi fous les uns que les autres !




Je crois qu'il est con ce post. Et surtout que j'y ai pas dit ce que je voulais dire.

Publié dans celinextenso

Commenter cet article

Céline 27/03/2005

Coum : Ben je sais plus trop, je suis arrivée avec une idée, j'en suis ressortie avec une autre, c'est pas bien grave, let it be ! :-)

Olive : Je ne suis pas sûre d'arriver à percer ton mystère... Y arrives-tu toi au moins ? :-)

Ron : Merci pour la bise, je t'en renvoie 2 ! Mais qui ne te connait pas encore ?... (les pauvres !)

Laurent : Merci, moi aussi je te lis sans trop écrire... Je suis ravie de voir que tu retrouves le chemin des mots ces derniers jours... Je t'embrasse.

Al 27/03/2005

C'est vrai que t'as pas réussi ton coup... mais presque quand même !
Le fait est que je comprends ce de quoi t'est-ce que tu veux dire, ben oui !

"ta ta ta ta ta ta ta... Murphy's law !"
... sacré Marianne Faithfull !
j'l'entend encore avec sa voix éraillée !!! c'tait que'que chose !
des accros de la loi de captain Murphy à c't'adresse :
http://www.courtois.cc/listes.html#murphyliste

nath 01/10/2006

celine on essai de tous relativise tu sais et ton post je le trouve comme kles autres que j'ai lu super interessanty et oui
bisous c'est un plaisir de te lire

Sammy 09/12/2006

Ne t'inquiètes pas, on comprend très bien, enfin, moi, il me semble que je comprend. Ce post me touche particulièrement pour plusieurs raisons. D'abord, il y a ce que tu réfutes et qui pourtant est vrai : tu nous fais prendre conscience de nos chances respectives d'être ce qu'on est, je parle pour ceux qui sont en bonne santé, ou n'ont pas de problèmes trop... handicapant, le mot s'impose.Ensuite, j'ai un cousin atteint de sclérose en plaques... nous l'avons vu s'écrouler comme le chateau de cartes que tu évoques, morceaux par morceaux, au fil des années. Mais je sais qu'il trouverait encore le moyen de plaindre la fille dont tu parles, parce que son cas a l'air plus "rapide" et plus "violent", et c'est encore plus moche. Ca m'évoque aussi autre chose, mais je t'en parlerai un autre jour, dans un autre mail ;-)Dans ce sens, je comprend plus ou moins ce que tu veux dire, tu sais à quoi t'en tenir face à ta maladie et à son évolution, il n'y a pas ce caractère brutalement aléatoire (ou moins)... Hum... du coup c'est moi qui ai l'impression d'écrire un post un peu con :-/ Mais je crois que tu me comprend.

NOnO 09/12/2006

Bon alors Samy a détéré un commentaire que j'avais pas vu. J'adore la première partie ou tu expliques ta relation avec des personnes à quatre roues.Moi même j'ai tendance à éviter aussi, grâce à mes parents, j'ai eu une scolarité normale, j'ai finalement pas été trop à l'hopital et du coup les handicappés me font un peu "peur", je ne sais pas trop comment réagir.Cette réaction est d'autant plus absurde que je ne comprends pas ceux qui ne savent pas comment réagir avec moi. Et j'y ai déjà pensé,  j'en ai déjà parlé avec des amis, c'est étonnant d'avoir cette attitude d'avoir (un peu) tendance à prendre pitié des handicappés (ceux qui le sont "plus" que moi j'entends). C'est ridicule, j'y combat, je pense que ça ne se laisse pas voir mais c'est quand meme absurdement au fond de moi.Pareil pour les associations d'handicappés, téléthon c'est très rescent que je m'en occuppe, que je m'y intéresse (mon site par exemple). D'ailleurs tu es un des premiers blogs que j'ose regardé et c'est très récent.Et j'avoue que c'est marrant de voir que la plupart des commentaires sont très très juste, peut être que les handicappés ne sont-il pas si différent de moi finalement ;-)  PS: désolé je m'épanche un peu mais je suis dans le mood ce soir.