Courrier des lecteurs, première

Publié le par Céline

Il y a quelques mois, j'avais repoussé à plus tard l'idée de vous faire mon petit guide du valide occidental à moi...
Et quand je vois que les enfants et les gens bourrés (surtout ! C'est édifiant !) ont plein de questions à me poser, je me dis qu'ils ne sont sûrement pas les seuls à s'en poser mais qu'un adulte en pleine possession de ses facultés mentales :-) restera toujours derrière une foutue bienséance qui n'a pas lieu d'être ! Parce que les questions, généralement naturelles ont une réponse toute simple alors pourquoi s'en priver ?!
Pour les alcoolos, c'est bon, ils me les posent directement, je leur réponds directement. Sauf que la minute suivante ils ont déjà oublié !
Pour les enfants, c'est déjà plus compliqué, parce que généralement, ils sont accompagnés de frileux adultes, qui leur arrache littéralement le bras en les houspillant "mais bon sang Charlie tu vas regarder où tu mets les pieds ?!!! (Criant manque d'imagination) pour faire diversion du "maman qu'est ce qu'elle a la dame" qui leur fait tellement honte... Le message au gamin est clair et vite assimilé : Il y a des questions qu'on ne pose pas. Dans quelques années il fera taire ses mômes !
Alors bien sûr y a quelques rescapés qui osent timidement, ouf... Mais tellement peu !
Je parle pas des gens que je croise dans la rue hein, je vais pas faire des conférences publiques non plus ! :-D Mais je suis toujours déçue de voir des gens proches faire encore les timides. Pour ne pas me gêner. Pour ne pas paraître indiscret. Pour faire l'autruche peut-être ?
Je ne dis pas que c'est toujours facile, mais quelqu'un qui me connaît devrait savoir que je le vis bien et que je n'ai aucun tabou là dessus ! Par exemple quand une cousine pas beaucoup plus vieille que moi, qui me connaît donc depuis toujours, me demande un jour si j'ai toute ma sensibilité dans les jambes... Et se réjouit ensuite auprès de sa mère d'avoir pu "parler avec moi et me poser des questions"... Ben je ne peux que m'en réjouir moi aussi, mais je trouve ça quand même drôlement dommage qu'elle ait ruminé sans oser en parler des questions aussi basiques !!!! J'ose même pas imaginer tout ce qu'il lui reste en stock ! :-) Mais bon en même temps je vais pas l'appeler pour lui dire "faudrait que je te parle un peu de mon handicap" ! Alors tant pis, je dis ou fais comprendre clairement que je suis ouverte à toutes questions et après je laisse les gens face à eux-même...

C'est clair ?
Donc vous allez les poser vos putains de questions ? :-)
Je vous propose de profiter de l'anonymat du net pour lancer une rubrique "courrier des lecteurs" (non j'ai pas dit "courrier du coeur SVP ! :-)). Vous posez vos questions dans la petite case "commentaires" et moi... J'y réponds ! C'est pas plus bête que ça !
Ce qui sera valable pour moi ne le sera peut-être pas pour tous les handicapés que vos vies croiseront (c'est comme pour les Belges, faut pas généraliser ! ;-)), mais j'essayerai de vous donner une idée assez juste.

La petite phrase toute faite "on a peur de ce qu'on ne connaît pas" est terriblement vraie. Alors à travers mon blog, vous en savez déjà pas mal sur ce qu'est ma vie avec mon handicap, mais ça ne suffit pas, j'ai envie de vous rééduquer à poser des questions !

Leçon n°1 de mon guide aux bipèdes : OSEZ LES QUESTIONS ! :-)

Je compte sur vous ! ;-)



Boîte aux questions, ici.

Publié dans celinextenso

Commenter cet article

Céline 27/03/2005

Céline, tu es une sacrée petite bonne femme, toi...depuis que je te lis, j'ai appris des tas de choses, et comme je t'en remercie...C'est vrai que l'inconnu fait peur...et le handicapé m'a toujours fait "peur". J'essaie de me conduire de man naturelle, mais je suppose que cela se sent que je ne le suis pas tellement...
C'est comme pour la personne très malade, alitée et qui va mourrir...pas facile de savoir quoi dire et comment...
Tu sais, j'ai lu le coeur serré ce que tu as écrit au sujet de ton désir d'amour, et que handicap ne rime pas avec désert sentimental et sexuel. Si tu rencontrais l'amour de ta vie...pourrais-tu te marier, avoir des relations sexuelles, être enceinte, mettre au monde un enfant, l'élever? Où tout cela fait-il partie de ton paradis perdu?
Bisous ma grande petite Céline

Olive 27/03/2005

Bon... je débarque Céline ! C'est quoi ce délire de sensibilité dans les jambes, de handicap ???
Ma question est simple, qu'as-tu ? Je n'ai pas peur des handicapés, tu peux me croire.
Bises et j'attends ta réponse sans voyeurisme, mais avec le plus grand intérêt, tu verras.

nath 01/10/2006

message compris lol mais bon en tant qu'aide soignante ben euh moi j'ose toujours mdr
bisous