2008 coûte que coûte !

Publié le par Céline à 22h25

Hier pendant que Mélanie m'aidait à accomplir le dernier pipi de l'année, la discussion pré-réveillon allait bon train.

 

- Oui enfin bon, on en fait tout un plat mais 2007 ou 2008 au fond on en a rien à faire, ça sera bien pareil demain hein...

 

- Quoi ?!!! (M'écriai-je) Non mais tu rigoles, on passe en 2008 là ! Ca veut dire que 2007 c'est fini, donc ça va forcément tout changer, tout va aller mieux !

 

- Ah ouais ? Tu le sens comme ça toi ?

 

- Mais c'est même pas que je le sens comme ça, C'EST comme ça ?

 

- Ah ouais, coûte que coûte, ça va être une bonne année ?


- COUTE QUE COUTE ?... Mais elle est absolument géniale cette expression ! Ce petit charme désuet, quasi ridicule, je comprends pas qu'on ne l'utilise pas plus souvent, j'adore ! Allez c'est dit, « coûte que coûte » sera la devise de 2008 !

 

 

Alors bon, coûte que coûte, battez vous et grapillez tout ce que vous pourrez trouver de doux cette année.

 

Bien sûr je vous souhaite la guérison du petit rhume ou du cancer, le coup d'un soir ou le grand amour, un nouveau scooter, des fleurs de votre banquier, de la chance au jeu, des plantes verdoyantes, de la vie et du rire, fou de préférence, des voyages à Pagny sur meuse ou à Saint Petersbourg, du fromage, du beau temps et un peu de pluie, beaucoup de fromage, une renommée scintillante, l'anonymat le plus total, de retrouver vos clés, des découvertes de tous genre, des amis, de la famille tout gentils, de l'inspiration, de l'envie, des rêves, à réaliser ou pas...

 

 

 

Mais l'an dernier les voeux les plus justes que j'ai reçus tenaient en un mot « Sérendipité » et une petite parenthèse explicative (Capacité à saisir un hasard heureux).

 

 

 
Voilà donc tout le meilleur que je vous souhaite, de cette attitude découlera tout le reste...

 

reveillons-2007-034.jpg

(Délik usant de sérendipité, goûtant au hasard heureux de se retrouver posé dans mon étagère)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malika Edeline 18/01/2008 23:54

Coucou Céline,Je m'étais promis de t'envoyer un signe "coûte que coûte" par le biais de ce blog c'est donc chose faîte.... merci pour ces beaux voeux et ce beau mot de la langue française qui vient enrichir mon vocabulaire.J'ai découvert ton journal il y a plusieurs mois, à l'époque je l'avais lu rapidement en diagonale ce qui m'a valu de t'envoyer un message un peu à coté de la plaque... j'en ai eu conscience bien après quand enfin j'ai pris le temps de te lire vraiment.... Bonne année 2008Malika Edeline

Céline 20/01/2008 22:47

un mail à côté de la plaque ? Hum et bien tu vois ne me souviens même pas de cet acoté-plaquage ! :-)Ca me fait plaisir de te lire, j'espère que toute la petite famille se porte bien ! Je vous souhaite une belle année, et vous embrasse tous les 4 !

Kakaille 18/01/2008 14:39

Bonne année Céline ... et reviens vite nous donner des nouvelles, tu nous manques !!!Bisous ...et bon annviersaire ... trés en retard !! 

Céline 20/01/2008 22:39

Voilà je suis revenue ! Même si c'est pas encore "pour de bon" !Bises et merci !

Isa 14/01/2008 21:23

Mieux vaut tard que jamais, coûte que coûte ;°)Biz

Céline 20/01/2008 22:39

Coûte que coûte ^^

Sammy 14/01/2008 10:12

Très bonne année Céline, je te souhaite beaucoup de sérenpidité (merci pour ce nouveau mot), avec un peu de retard, mais on a jusqu'au 31 je crois...Je te souhaite un bon anniv' aussi ! Avec un peu de retard aussi, mais il n'est jamais bon de vieillir trop vite, n'est ce pas ? Bisous :-)

Céline 20/01/2008 22:37

Oh toi ici ? T'es pas décédé ? :-DCa fait plaisir !Bises Sam

Isa 13/01/2008 11:03

Coucou !Tu désertes le net, tes coms et tes fans...J'espère que tout va bien pour toi.Passe un grand bonjour à Délick, qu'il profite bien de sa dernière journée de *chat entier* et de ses dernières croquettes *normales* avant ses light.Céline, si tu nous vois, fait nous un cygne ;°)Biz mon chou.

Céline 20/01/2008 22:36

Il a même eu un brin de pâtée pour fêter ça avant d'être a jeûn et en route pour l'écouillage !