Blogothon : Handi-handi moi nooooon !

Publié le par Céline à 0h53

 

Que penses tu des relations amoureuses entre personnes handicapées ?Serais tu prête (si la situation se présentait) à sortir avec un mec comme toi ?

Isa

  

Pouah mon dieu non, quelle horreur !!!
Je veux un mec parfait moi ^^

Non je déconne bien sûr, mais un handi, ça non c'est tout simplement impossible. D'ailleurs ça aurait bien pu se présenter, mais pour moi c'était radicalement non.

Franchement, de la part d'un valide, c'est déjà pas évident de fondre pour une personne handicapée, parce que le corps est loin d'être idéal, et aussi, peut-être surtout, pour toutes les contraintes que cela implique dans la vie de couple.

Alors de la part d'une personne elle-même handicapée, je trouve ça réellement suicidaire ! Je sais pas, je pense pas être trop exigeante en attendant d'une relation amoureuse AUSSI un contact physique ! L'amour platonique, non merci ^^

Et puis bon, moi qui fuis les handis, c'est pas pour en avoir un à la maison lol !

Non sérieusement, cette question me remue vraiment les trippes quand j'essaye de m'imaginer dans cette situation... brrr...

Mais puisque c'est le thème du moment à la télé, puisque tu poses la question, on va remettre à disposition de mon aimable public cette jolie vidéo faite par l'AFM il y a quelques mois, qui aborde cette question et d'autres.

L'amour pour tous
 
 

Format mov - 163 Mo
Format wmv - 173 Mo

Coucou à Marie et Seb ! :-)

Commenter cet article

justmarieD 08/12/2007 19:50

Quand j'ai rencontré celui qui est mon mari depuis 17 ans (rrrrrrrrroooo j'suis vieille !) j'étais déjà malade mais je marchais encore, plus pour longtemps : une mauvaise opération et hop une marie à roulettes ! il avait 19 ans, pendant des mois je l'ai supplié de me quitter, je ne me sentais pas la force d'assumer l'idée que j'allais lui gâcher sa vie. Pendant ce temps sa famille lui suppliait de me quitter :( ... ben il est resté ! je sais qu c'est son choix, je ne l'ai pas obligé ! maintenant il assume ;)))Enfin depuis quelques mois il ya une passe difficile, je me suis luxée la hanche et ça nous pose quelques problèmes calinesques et ben vois-tu je me demande si ça n'est pas la goutte de trop, l'avenir nous le dira mais je sais que je le comprends déjà, pas drôle tous les jours de partager ça, p'tetre ben que si j'avais le choix moi aussi je serai valide ;) ben toujours un peu de mal à comprendre ta logique mais en fait c'est peut-être instinctif non ?bon j'espère que ça va passer hier soir je t'avais mis un com de 100 pieds de long et pouf jamais apparu, j'ai eu la flemme de le refaire, je sais j'abuse :))) 

Céline 08/12/2007 21:53

Pour résumer, on peut dire que c'est pas tant les contraintes que je fuis, que l'effet "miroir"...J'espère que ta situation avec ton homme s'arrangera... Puisqu'il t'a aimé avec le handicap (et qu'il a insisté ^^), les seules contraintes ne peuvent pas justifier une séparation je pense... Ne le "comprends" pas trop par avance quand même :-)Enfin bref, bon courage et plein de bonheur à toi ! :-)

Marie-Antoinette 08/12/2007 19:31

J'étais au dodo quand ils ont diffusé le documentaire, snif !Bon Téléthon !!!

Céline 08/12/2007 21:48

Celui-ci ? Bah tu le connais par coeur non ? ^^

justmarieD 08/12/2007 12:46

Et si tu tombes amoureuse d'une personne  "valide" (bien que je pense que l'on ait tous un petit handicap quelque part) et que cette personne tombe amoureuse de toi, trop de la balle, l'amour fou, l'amour toujours etc etc .... et que par un sale coup du destin (oui je sais j'abuse ...) cette personne se retrouve handicapée, paf le chien (c'est de l'humour, à deux balles soit mais c'est de l'humour) tu fais quoi ? tu le quittes ? tu le jettes ?Depuis le début ton handiphobie m'intrigue, comment peut-on demander à autrui d'accepter ce que l'on accepte pas soi-même ?

Céline 08/12/2007 17:05

Héhé, la question intrigue souvent, je sais. :-)Pour ce cas de figure, je crois qu'absolument personne ne peut préjuger de la façon dont il réagira. Alors si l'amour est là, dans un premier temps je resterais, bien sûr. Mais honnêtement, je pense que la meilleure solution pour l'un comme pour l'autre, serait de refaire sa vie ailleurs... Mais encore une fois, ce ne sont que de vagues suppositions. :-)"Comment demander à l'autre ce que l'on accepte pas soi même"Je crois que la question n'est pas juste. Parce que dans l'exemple précédent, si il y a séparation, c'est autant pour "lui", parce que demander à une personne handicapée de m'aimer, c'est aussi inconcevable que d'en aimer une.Alors moi, je demande à un valide de m'aimer. Et je ne peux bien sûr pas rendre la pareil (si j'avais le choix je serais ptet valide hein ^^), mais en position de valide, je pense que ça ne me dérangerait pas du tout d'aimer un handicapé.D'ailleurs je suis pas intolérante / exigente hein, j'accepte toutes sortes d'autres galères de vie, de couleur, de famille, de fric, de toutes sortes. Un gars qui sortirait de prison, pourquoi pas (c'est pas mon idéal hein qu'on soit claires lol, mais j'ai pas de barrières quoi). Et pourtant, si moi-même je sortais de prison, je sais à coup sûr que je ne voudrais pas d'un ex-taulard, je répondrais "pouah quelle horreur" là aussi. Par contre un petit gars en fauteuil, avec plaisir lol !Je sais pas si je suis plus claire comme ça ? Tu me comprends un peu ?...

mamy 4x4 08/12/2007 12:37

Je connaissais la réponse parce que j'aurais fait la même :-)Mais ça méritait d'être dit, je crois, pour aller au bout de l'honnêteté !

Céline 08/12/2007 12:46

^^

mamy 4x4 08/12/2007 11:26

Tu as répondu à la question avec honnêteté, mais c'était assez facile parce qu'elle précisait "avec un mec comme toi"...Or il existe des tas de handicaps qui n'impliqueraient pas un amour platonique ou des problèmes au quotidien insurmontable (IMC, handicaps sensoriels, amputés, la liste est longue...). Si l'on exclut les handicaps les plus lourds qui entraînent une dépendance importante, serais-tu prête à une telle relation ?

Céline 08/12/2007 11:48

Pfff t'es chiante. :-)Ben ouais, je m'en sortais bien avec cette réponse, ces arguments imparables et respectables.Mais bien sûr y a pas que ça. Et un handicap moins lourd, voire minime, qui ne poserait pas tant de souci technique, hé ben c'est non aussi, c'est peut-être moins compréhensible mais c'est comme ça. :-)Je crois que j'aurais l'impression de ne pas avancer, de rester dans la bulle où on a voulu me mettre. Je ne vois pas ce que la vie avec un handicapé pourrait m'apporter, et réciproquement. Attention hein, je ne me dévalorise pas, je vois très bien ce que JE peux apporter à un valide. Parce que le handicap c'est une belle merde mais ça peut aussi apporter un "plus" et j'ai envie de partager ça avec quelqu'un qui découvrirait ce "plus", pour que les "moins" ne soient pas vains...Et puis le handicap dans le miroir, ça suffit pas besoin de l'avoir en plus dans son amour, dans le regard de la société...