celinextenso

Mardi 20 février 2 20 /02 /Fév 15:13
Je vais vraiment penser à créer une catégorie "ascenseur" moi... :-)

Hier, j'étais donc dans l'ascenseur avec Salwa et une dame inconnue, quand notre course s'arrête en plein vol. On accueille 3 nouvelles passagères (n'en jetez plus, c'est bon là ^^) : une maman, sa fille de 14 ans (à la louche), et sa copine je suppose. Je les connais (enfin relativement), des gens joyeux et charmants.

La fille en entrant dans l'ascenceur grommelle quelque chose
La mère : Tais toi tu m'énerves.

Oups d'emblée ça jette un foid dans la cabine ^^
On essaye de faire abstraction ^^

Petit temps, la fille encaisse puis re-grommelle : ouais non mais bon voilà, c'est juste qu'elle peut pas prendre le bus et... (on ne comprend pas tout)
La mère, plus fort : Oui enfin bon, faut que je t'emmène chez le docteur, mais après t'es bien capable d'aller chez ta copine, alors PERMETS-MOI de douter !

La fille, visiblement atterrée, suffoque : Oh bah vas-y raconte pas ma vie devant tout le monde !!! :-o

Et là, on est 6 personnes dans 2 mètres carrés, on sait plus où se foutre, mais on a pas trop le choix, on regarde le plafond, non plutôt nos pieds, et on essaye de faire comme si on écoutait pas,  mais alors pas du tout, et on réprime un sourire, un fou-rire, pour ne pas accabler la gamine encore plus ^^

Pas gênant DU TOUT ^^
Par Céline à 15h33
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Lundi 19 février 1 19 /02 /Fév 21:41
J'aime pas trop mes congénères à 4 roues, vous le savez. Si, vous le savez ! Ou bien vous me lisez bien peu ! :-D

Mais je progresse quand même, je prends sur moi, et je me prendrais presque à avoir de la sympathie (lointaine qd même la sympathie hein) pour certains individus. Disons que pour l'instant, je vis bien mes congénères immobiles, présentables. Quand ils commencent à adopter des attitudes "bizarres", je sens le mépris (oui je suis atrocement conne, je sais) revenir au galop.

Mais mes victimes n'en souffrent pas trop hein, en général je me contente de les ignorer.

Il y a cet individu à la fac par exemple, qui ne doit pas trop contrôler sa main sur son boitier de commande et qui, du coup, se trimballe souvent avec les warnings allumés... Ah ben bravo, pfff, je fais comme si je ne le voyais pas...

Ou cet autre, toujours à la fac, qui contrôle encore moins ses mouvements, comme un lapin duracell dont on arriverait pas à couper les piles. C'est ignoble, cachez le !
Il squatte l'ascenceur alors que je veux le prendre. Rah mais accélère un peu. Pas capable de rentrer simplement dedans, ses bras s'agitent, débordent, s'aggripent, raccrochent... Putain abrège, son auxiliaire peut pas simplement lui choper la main et la ranger de force ?!...
... Pendant que je peste interieurement, fulmine, détourne le regard, j'accroche celui de mes collègues, pleins d'empathie pour lui...
... Bon, je suis pas vraiment mal pour autant hein mais bon...

... Il est à la fac, quand même. Il a eu son bac, son cerveau doit être à peu près normalement constitué, esprit et corps sont donc bien dissociés... Il doit en baver à voir son corps se rebeller comme ça...


Une autre fois à la télé : "Huhu ils ont invité un handi, vas-y comme je vais pouvoir me moquer, et comme ils vont pouvoir exercer leur pitié !"... J'écoute que d'une oreille distraite, mais au bout de 2 minutes, ça me fatigue déjà "oh ils peuvent pas inviter des gens qui articulent correctement ?! Ou bien le passer en accéléré au moins, pfff"... Sûre qu'il raconte que des trucs gnagnans en plus... Qu'est ce qu'il dit... ah... Quoi ? Non c'est pas vrai j'ai pas souri, non non, vous mentez !!! Même pas vrai il est pas drôle tfaçon !... Ah c'est pas trop trop con ça... Merde... il est chouette en fait, c'est qui lui ?....... Ah, fin de la séquence tant pis. Enfin je veux dire tant mieux hein, oui, bien sûr !

Quelques jours plus tard, le voilà qui réapparaît. Alexandre Jollien, c'est mentalement noté...
A contrecoeur, je vais interroger la pythie (pseudo : google) sur qui est ce bonhomme... Un philosophe, il a écrit quelques bouquins... J'en relève un qui semble assez autobiographique, évoquant son enfance en centre... Je ne le commande pas non, mais je le glisse mine de rien dans ma wishlist...

Il ne faut que quelques jours pour que Jean choisisse "justement" celui-ci, et me voilà avec Eloge de la faiblesse au pied de mon sapin.
Je dévore le bouquin. Sentiment aïoli-tarte à la framboise. Parce que lui, s'il s'est battu contre son expérience en centre, sa richesse a été... le contact avec ses congénères... :-/ Et pourtant il s'en sort bien hein. Vif, drôle et terriblement lucide. Ou en tous cas il pense comme moi sur beaucoup de choses. ^^
Lecture enrichissante, et perturbante donc. Pensons surtout "enrichissante"...


Voilà, je comptais un peu vous parler de ça.

Et puis voilà que dans mon stage, je prospecte pour les évènements culturels locaux, et je vois qu'ils passent la pièce à la manufacture. Ah... En même temps si c'est juste le texte, lu par un acteur, ça vaut pas trop le coup que j'y aille. Et puis merde, il y a même une rencontre avec lui après l'une des représentations... Animée par un de mes profs.
Entrée libre, oui, enfin il faut encore que je sois libérée de ma mauvaise volonté...
J'irai, peut-être...
Par Céline à 21h55
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Dimanche 11 février 7 11 /02 /Fév 16:40
L'autre jour sur MSN Sammy me dit "Je ne veux pas être la cause de ta ruine grin !"...

Grin ? C'est un nouveau petit surnom ?

Ah j'apprends que c'est une erreur et que "grin" est un code sensé faire apparaître un smiley.
Oh que je suis déçue ! Je trouvais ça très joli, j'étais séduite par la sonorité...

"Oui on dirait un peu une vieille sonnette de vélo"... Bonjour la poésie !

Alors je développe : non non, ça fait comme un petit mot doux mignon comme tout, un petit côté allemand...
Si si, par exemple en allemand, je crois qu'il ajoutent "chen" à la fin des mots en presque-diminutif, c'est comme notre "ette" un peu...

"..."

Ah ouais c'est vrai, en fait "chen" et "grin" ça ne se ressemble pas du tout ! :-/
... Mais quand même ça me travaille, ça me dit vraiment quelque chose... l'idée ne quitte pas mon esprit et travaille en arrière plan... Soudain, héééé l'illumination ! "ruin" j'ai vu ça quelque part, un jour, peut-être sur un blog... Un gars qui appelait sa chérie "ma ruin", mais c'était mal compris, ça voulait dire autre chose... Ca voulait dire quoi déjà ?...

J'appelle donc google à mon secours pour retrouver "ma ruin"... Ca ne donne rien... Je ne pourrais pas me coucher sans ça !!!
Soudain héééé nouvelle illumination ! C'était pas "ma ruin" mais "mo ruin" !

Et là ça change tout... "Mo ruin" veut dire "Mon amour" en gaëllique.
C'est pas merveilleux "mo ruin" ?
C'est bien ça, l'amoureux appelait son amoureuse "mo ruin", et leur entourage, comprenant "ma ruine", les regardait étrangement...
Ok le message "tu es en ruine ma pauvre" n'est pas très flatteur, mais à la rigueur, j'aime assez l'idée de "ma ruine" dans le sens "tu es la cause de mon bonheur et de mon malheur, tu es ma ruine, qu'importe." Ouais je suis d'humeur fleur bleue.





Enfin moi je veux un amoureux.
Juste pour l'appeler (ou être appelée) Mo ruin !
Par Céline à 18h39
Ecrire un commentaire - Voir les 21 commentaires
Mercredi 7 février 3 07 /02 /Fév 21:05
Oui j'ai le trimphe modeste ! Ai commencé mon stage aujourd'hui, "surpriiiise c'est plus les vacances !"

Une boss adorable, des conditions idéales...

Et ma première gratification pseudo-professionnelle : "T'es une flèche, j'adore !"




Pas mal pour un début non ? ^^




(Puisque tu finiras bien par tomber ici un jour, coucou Anne ^^)


Audioblog : Les Charlots, "Merci patron" :-)
Je regrette toujours que mes assistantes ne me le chantent pas plus ! ^^
Par Céline à 21h20
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 6 février 2 06 /02 /Fév 18:53
Juste une petite piqure de rappel de noël, parce que je viens de retrouver au fond de mon appareil photo une petite vidéo de ce grand moment familial...

Je vous avais parlé de la coupure de courant, des discussions alcoolisées de fin de soirée sur l'énergie écologique, et des atroces chants de noël.

Cette vidéo (de minuit pile, guetté à la seconde près pour entonner le cantique)  illustre tout ça tellement bien. J'aime particulièrement le choc des blocs "chanteurs/politisants bourrés", les uns emmerdant les autres, et réciproquement... :-)


chantons noël
envoyé par celinextenso

(le son est assez mauvais désolé, ça me désole que vous n'entendiez pas toutes les nuances du débat sur le bilan CO2 débil d'une éolienne :-))
Par Céline
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires

Souriez !

Au fil des jours

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés